Prières du Chapitre

Messe d’ouverture du Chapitre


Emma Martínez Ocaña

"Et quand tout ce qui a été réfléchi deviendra vrai en nos corps, il nous arrivera ce qui est arrivé à Jésus, que ceux qui vivent à nos côtés diront : ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nos oreilles ont entendu et nos mains touché, c’est que le Dieu des chrétiens est amour et que cela vaut la peine de croire en Lui (Cf. 1jn 1,1). Au milieu de la nuit, malgré la tempête, nos personnes seront des étoiles qui illuminent, des ancres arrimées en Jésus et son Royaume, des bateaux à voiles déployés au vent du Souffle, des liens qui unissent, des ponts qui se font lieu de rencontre, témoins visibles du Dieu invisible."



Spiritualité pour un monde en émergence

- ET… Nos yeux seront non seulement enchantés de sa beauté, mais, comme les siens, ils verront la douleur du peuple, ils deviendront lieu de rencontre. Ce seront des yeux qui, en regardant, reconnaissent et rendent dignité, pardonnent, encouragent, relèvent, aiment.

- ET… Nos oreilles entendront la brise ténue qui découvre la présence du Mystère dans le quotidien de la vie; elles sauront distinguer, malgré les bruits, les cris de douleur et les chants de joie du peuple ; elles sauront écouter avec respect et attention.

- ET… Notre bouche saura parler et se taire comme langage d’amour ; elle dénoncera avec courage ; elle chantera la bonne nouvelle ; elle partagera avec joie ce qui donne sens à sa propre vie, elle se fermera à la médisance. Elle embrassera pour devenir sacrement de l’amour, apprendra à goûter, dans la vie quotidienne, les saveurs du royaume et offrira aux autres cette sagesse savoureuse.

- ET… Nos mains seront capables de collaborer à la naissance de la vie nouvelle qui éclaire tous les coins du monde. Ce seront des mains qui partagent, caressent, relèvent, guérissent, aident à démolir les murs de l’exclusion.

- ET… Nos pieds deviendront des samaritains et des pèlerins, des compagnons de voyage qui refont les chemins de violence et ouvrent des chemins de paix. Alors nos pieds danseront, joyeux, sachant profiter de la vie simple, du plaisir partagé.

- ET… Notre cœur sera chaque jour plus aimant, plus grand, sans petitesses ni ressentiments, maison ouverte, miséricordieux, compatissant, un cœur de chair non pas de pierre.

- ET… Nos entrailles sauront trembler de douleur et de joie, elles ne resteront pas indifférentes, des entrailles toujours fécondes, génératrices de vie nouvelle pour les générations futures. Nous vivrons notre réalité sexuée sans faire de la différence, exclusion et marginalisation. Nous serons capables de vivre notre sexualité en déployant notre capacité à aimer sans peur et sans tabous, sans obsessions, en faisant de notre corps un lieu de création de vie, espace de fécondité pour ceux qui vivent à nos côtés.

- ET… Notre peau sera lieu de contacts qui guérissent, lieu pour la rencontre, jamais pour abimer les autres. Notre peau nous aidera à ne pas confondre les contours de notre corps avec la vérité profonde de notre être qui embrasse (englobe) toute l’humanité, toute la création et Dieu lui-même.